Un écosystème dynamique pour Beau Plan et la région

Un écosystème dynamique pour Beau Plan et la région

Imaginer Beau Plan dans 20 ans, c’est aussi évoquer la dimension culturelle et artistique qui s’y est épanouie. Cette caractéristique créative fait plus que jamais partie de l’ADN du projet de la Smart City. L’objectif visé : contribuer au développement des industries culturelles et créatives dans la région d’abord. Pour qu’elles rayonnent ensuite à travers l’île.

Le pilier culturel et créatif sied à la région de Pamplemousses, l’une des plus anciennes agglomérations de l’île. Son caractère patrimonial se traduit dans le Jardin Botanique et à l’Aventure du Sucre qui valorise le patrimoine industriel de l’île, sans oublier les ruines de l’ancienne poudrière, à proximité de l’Hôpital du Nord, qui font l’objet d’un projet de musée. Emeric Vigier de Latour, Communications Manager du groupe Terra, souligne que Beau Plan n’est pas en reste avec son passé riche d’anecdotes et cer- tains de ses bâtiments datant de plus de 150 ans.

« Beau Plan a existé avant nous et continuera d’exister pour les générations futures. D’où l’objectif de concevoir un environnement de vie à taille humaine, pensé par l’homme et pour l’homme et qui mette en valeur tout ce patrimoine au cœur d’une avancée urbaine conviviale et stimulante », souligne-t-il.

Sur la dernière décennie, Beau Plan a abrité des événements fédérateurs, comme les éditions du Dreamers ou encore du festival Kaz’Out – dont Terra a été le partenaire pendant cinq ans. Ce festival a beaucoup évolué avec la participation d’artistes étrangers et locaux.

Autour de l’événement s’est d’ailleurs nouée une vraie interaction entre les organisateurs et les jeunes de la région. Certains ont suivi des formations aux métiers de l’événementiel ; d’autres ont bâti une expérience en régie. Lors du dernier festival, des membres du Youth Council de Bois Rouge ont partagé leurs démarches écologiques : poubelles de tri, panneaux de sensibilisation à l’économie d’énergie, entre autres. Le festival a servi de lien entre les acteurs culturels et les jeunes de la région.

Cette interaction se poursuit avec plusieurs projets récemment lancés. Le tout nouvel Atelier des Artisans, installé dans une ancienne maison du Creative Park, est en cours de finalisation. Les artisans, rotineurs, ferblan- tiers, menuisiers, couturières, cordonniers et autres seront accompagnés par des designers et décorateurs qui les guideront pour mieux répondre aux attentes actuelles du marché. L’usine du Mount est également impliquée dans la partie gros-œuvre, notamment les travaux de fonte et les gros projets de menuiserie.

En ce faisant, Beau Plan soutient le développement des industries culturelles et créatives et aide les artisans à professionnaliser leurs activités. « Le Creative Park peut les accompagner via la communication, l’organisation d’événements ou le sponsoring. Il s’agit aussi de mettre en relation les personnes pour favoriser des collaborations entre les acteurs de la région et les organisateurs d’événements », ajoute Emeric Vigier de Latour.

Au calendrier des événements, tributaires de la situation sanitaire, on note la tenue des Cheers Culture de l’Aventure du Sucre chaque mois avec la participation de créatifs – potiers, fabricants de bijoux, danseurs, musiciens ; une deuxième édition du Gourmet Experience (environ 2 000 visiteurs l’année dernière !) ou encore les « Art’péros » de Grays.

Autant d’occasions pour les acteurs de Beau Plan de développer leurs activités, établissant, au fil des ans, un écosystème créatif et dynamique qui continuera de faire vibrer  la ville et l’ensemble de la région.

Beau Plan à l'ère du numérique

Portée par le groupe Terra, la Smart City a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des habitants et employés de Beau Plan.

juillet 22, 2021