Joël Couve de Murville,

Conjuguer développement et durabilité pour bâtir un monde meilleur

Entre une excellente qualité de vie et de belles opportunités d’affaires, l’île Maurice offre un réel potentiel aux investisseurs étrangers. Beau Plan, une Smart City imprégnée de créativité et résolument tournée vers l’avenir, ouvre la voie à de nouveaux possibles. Joël Couve de Murville, responsable du département ventes et marketing de Novaterra, nous présente ce beau projet en cours de développement et sa vision, qui réunit tous les critères pour s’épanouir personnellement et professionnellement.

Novaterra capitalise sur l’héritage du groupe Terra et sur l’expertise de ses équipes afin de développer des projets innovants, intégrés et en phase avec les attentes du marché. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Terra (anciennement Harel Frères Limited) a été créé en 1838. Le groupe était initialement spécialisé dans l’agriculture et la production de sucre. Aujourd’hui, il compte parmi les groupes diversifiés les plus importants du pays. Depuis toujours attaché aux notions de qualité et de durabilité, il s’attache à créer de la valeur à travers chacune de ses activités.

Terra s’est d’abord diversifié avec la création de son cluster Grays Inc., par le biais duquel il s’est fait connaître en tant que producteur de rhum à base de mélasse. Parmi ses marques, on compte notamment la marque New Grove, récemment promue à l’international, mais aussi des franchises telles que L’Occitane ou encore la marque de cosmétiques américaine Mac. Le groupe produit également de l’électricité par le biais de sa centrale thermique Terragen. Sa production représente environ 20% de la consommation électrique de Maurice. Une partie de cette énergie est produite à base de biomasse (paille de canne et bagasse), ce qui en fait une énergie verte prometteuse pour l’avenir du pays.

Terra a poursuivi sa diversification en lançant en 2016 Novaterra, le pôle immobilier du groupe. Son objectif à ce jour est de porter à long terme le développement du patrimoine foncier du groupe. Ses activités s’articulent autour de la location immobilière, du développement de projets résidentiels et commerciaux, et celui de sa ville : la Smart City de Beau Plan.

Beau Plan est justement l’un des projets phares de Novaterra. Comment ce projet est-il né ?
Notre diversification vers le secteur immobilier a notamment été motivée par la mise en place en 2015 du Smart City Scheme, élaboré par le gouvernement mauricien et l’Economic Development Board. Leur ambition était alors de proposer un cadre légal pour réguler le développement urbain du pays en le rendant profitable à tous, à travers trois piliers clés : le résidentiel, les affaires et les loisirs (« Live, Work & Play »).

Entre 2016 et 2018, nos équipes se sont mobilisées sur l’élaboration du plan directeur de la ville ainsi que sur l’analyse de toutes les contraintes et des différents paramètres (environnementaux, sociaux, sociétaux…) de manière à bâtir un projet viable à long terme. Officiellement lancée en 2019, la ville de Beau Plan compte à ce jour diverses composantes : un campus universitaire, une école primaire internationale, un musée, un parc créatif, un centre équestre et un cœur de ville, composé d’un centre commercial, d’un lac et d’une offre de bureaux.

Aujourd’hui, Beau Plan propose des opportunités d’investissement pour des projets en cours de développement, tels que les appartements et duplex de Mango Village ; l’offre exclusive de bureaux sur le lac, The Strand, ainsi qu’un Business District qui se matérialise par une offre de terrains à bâtir pour des projets de bureaux, de showrooms et une zone de recherche & développement.

Comme tous les projets développés par Novaterra, Beau Plan s’articule autour d’une vision chère au groupe : construire des projets durables pour les générations futures. Pouvez-vous nous expliquer cette vision ?
En complément des trois piliers clés (« Live, Work & Play ») portés par le gouvernement, nous avons choisi d’illustrer notre vision à travers deux piliers complémentaires : « Learn & Create ». La créativité est un fondamental qui distingue Beau Plan des autres projets de Smart City en démontrant notre volonté profonde de soutenir le développement des industries culturelles et créatives dans la région, et dans l’île. Quant au pilier « Learn », il reflète notre désir de donner les clés à chacun de grandir à travers l’éducation – qu’elle soit culturelle, scolaire, professionnelle…

Nous avons opté pour un développement par phases afin d’être, d’une part, au plus proche des attentes du marché, et d’autre part de pouvoir nous adapter et proposer des produits qui correspondent aux besoins réels, aux envies et aux tendances du marché, tout en développant ce projet de façon très organique. En parallèle, dans le cadre de notre attachement historique à garantir une excellente expérience de vie et à développer des projets de qualité, nous accordons une attention particulière aux espaces verts et à la densité urbaine. Il est par exemple prévu que les bâtiments de notre Business District comportent trois à quatre étages maximum, répondent à un cahier architectural homogène et que ce quartier héberge un ratio d’espaces verts quatre fois supérieur au ratio recommandé par l’OMS.

Aujourd’hui, Beau Plan permet aux Mauriciens comme aux étrangers d’acquérir des terrains ou des biens bâtis. La ville encourage les investisseurs et les accompagne dans leur démarche, dans une logique de valeur ajoutée et de rentabilité. Les nouveaux critères d’investissement proposés par le gouvernement aident en ce sens : il est en effet désormais possible pour tout étranger de devenir propriétaire et d’accéder au permis de résidence dès 375 000 USD, mais aussi d’investir dans des biens ou terrains commerciaux.

Novaterra continue à créer de la valeur à travers d’autres projets. Quels sont-ils ?
De manière générale, nous visons à créer de la valeur sur les terres du groupe dans le Nord du pays. Cette stratégie de développement contribue d’attirer des investissements étrangers, notamment français. Un projet de golf resort aménagé au nord-ouest du domaine sur environ 250 hectares, à proximité des hôtels de la côte de Balaclava, est ainsi en prévision. L’idée est de développer une offre de golf dans cette région qui sera connectée à Beau Plan, et qui permettra en plus à la ville d’avoir un accès direct à la plage.

En parallèle, nous travaillons notamment sur le développement de projets résidentiels dans la région. Pour l’année 2021, en dehors de Beau Plan, six sont prévus.

Enfin, nous œuvrons au développement des industries culturelles et créatives au sein de la ville. C’est un sujet qui nous tient particulièrement à cœur au sein de Beau Plan, et qui est soutenu par Novaterra et par le groupe Terra. Nous avons d’ailleurs travaillé sur le volet stratégique, le sponsoring, mais aussi sur tout le développement culturel et créatif de la région en créant les synergies entre les différentes structures. Cela s’illustre notamment par notre musée de l’Aventure du Sucre (une ancienne usine reconvertie en musée) qui accueille 110 000 visiteurs par an. Actuellement, nous développons une offre pour faire de Beau Plan un véritable hub culturel à l’île Maurice. Nous désirons par ce biais créer une valeur intangible pour les investisseurs qui viendront s’implanter ici, et ajouter un argument de taille à la longue liste d’atouts du pays : son excellente connectivité, son système fiscal attractif, sa résilience et sa belle capacité d’adaptation, son positionnement en tant que centre financier international…

Pour conclure, il s’agit de tout un écosystème qui se met en place. Nous investissons beaucoup de temps, d’énergie et de ressources pour le renforcer et lui permettre d’avoir un impact significatif sur la croissance du pays.

Beau Plan à l'ère du numérique

Portée par le groupe Terra, la Smart City a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des habitants et employés de Beau Plan.

juillet 22, 2021