L'aventure du Sucre

Terre sacrée, terre sucrée

Nous n’y pensons pas, et pourtant. Complexe mais tellement riche, l’histoire du sucre à Maurice nous permet de nous connaître nous-même, et de nous reconnaître en l’Autre. Comprendre notre passé commun est notre devoir de mémoire. Cet héritage partagé nous permet de bâtir, ensemble, l’avenir de notre île !

Le sucre, socle de notre réussite économique
L’Isle de France inaugure ses premières sucreries au XVIIIème, sous le gouverneur français Mahé de Labourdonnais. En 1810, avec l’arrivée des Anglais, « Mauritius » privilégie la production sucrière aux dépens du commerce marin. Principale activité économique de l’île pendant plusieurs siècles, le sucre connaît son apogée en 1858. Le pays possède alors plus de 250 sucreries ! En 1968, à l’aube de l’indépendance, ce sont les revenus du sucre qui permettent aux Mauriciens de diversifier leur modèle économique en investissant dans le textile et le tourisme.

Le sucre, socle de notre multiculturalisme
L’histoire du sucre, c’est aussi l’histoire des peuplements successifs de l’île. Pendant près d’un siècle, ce sont les esclaves venus d’Afrique qui font vivre l’industrie cannière. L’Aventure du Sucre célèbre d’ailleurs la contribution de ces hommes et de ces femmes au succès économique de l’île en inscrivant son parcours muséal dans le projet de l’UNESCO, « La Route de L’Esclave ».

Avec l’abolition de l’esclavage en 1835, les travailleurs engagés venus d’Inde prennent le relais. Ils apporteront, à leur tour, une nouvelle richesse culturelle et identitaire au pays. Grâce à ces vagues d’immigration, Maurice est aujourd’hui un melting pot harmonieux et exemplaire !

Le sucre, socle de notre futur
Les sucreries se sont progressivement centralisées autours d’une poignée de grands groupes diversifiés tels que Terra. En se tournant vers l’éducation, la culture ou encore l’immobilier, Terra ne cesse de se réinventer afin de continuer à dynamiser la région de Beau Plan et ses habitants. Et à l’ère du renouvelable, l’industrie sucrière a plus que jamais un rôle à jouer ! Grâce à la transformation de la bagasse en bioénergie, elle approvisionne aujourd’hui le pays en électricité à hauteur de 23 %. La canne a encore de beaux jours devant elle.

Beau Plan à l'ère du numérique

Portée par le groupe Terra, la Smart City a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des habitants et employés de Beau Plan.

juillet 22, 2021